Notre rédaction est soutenue par des lecteurs. Nous établissons entre autres des liens vers des boutiques en ligne et des partenaires sélectionnés, dont nous pouvons éventuellement recevoir une rémunération. En savoir plus.

L’un des principaux moyens de désinfecter en profondeur l’eau de la piscine, de la maintenir propre et exempte de bactéries, d’algues et d’autres micro-organismes est l’ajout régulier de chlore actif.

Malheureusement, l’effet désinfectant du chlore diminue rapidement sous l’influence des rayons UV nocifs du soleil.

Pour ne pas avoir à rajouter constamment du chlore – ce qui entraînerait aussi quelques frais – il faut une substance qui protège le chlore contre les UV.

Pour cela, l’acide cyanurique a fait ses preuves en tant que stabilisateur de chlore. Elle a une durée de vie très longue, il n’est donc pas nécessaire d’en rajouter constamment. Cela permet de réduire sensiblement les coûts de la chimie nécessaire pour les piscines.

D’autre part, l’acide cyanurique réduit considérablement l’effet désinfectant du chlore. Il faut donc trouver un compromis entre l’effet positif et l’effet négatif sur le chlore.

Un rapport chlore/acide cyanurique de 1:14 a fait ses preuves. Nous allons te montrer ici comment atteindre ce résultat et ce à quoi il faut faire attention.

Qu’est-ce qu’un stabilisateur de chlore ?

La principale substance active d’un stabilisateur de chlore est l’acide cyanurique.

L’acide cyanurique est un acide organique dont la formule brute est C3H3N3O3. Sous forme pure, elle forme des cristaux incolores qui renferment de l’eau de cristallisation dans une proportion de 1 : 2.

Celui-ci s’échappe toutefois à l’air sec. Aujourd’hui, l’acide cyanurique est obtenu à l’échelle industrielle en chauffant l’urée à des températures comprises entre 200 et 300 °C. L’acide cyanurique est également utilisé dans la fabrication de produits pharmaceutiques.

Comme stabilisateur de chlore, l’acide cyanurique est utilisé sous forme liquide ou de granulés. L’acide cyanurique sert à stabiliser l’effet désinfectant du chlore libre dans l’eau, qui sinon se dégraderait rapidement sous l’influence des rayons UV du soleil.

Pour éviter cela, on ajoute de l’acide cyanurique à l’eau de la piscine comme stabilisateur de chlore si le chlore libre est utilisé pour la désinfection.

Cependant, de nombreux produits chlorés contiennent déjà de l’acide cyanurique, ce qui permet de se passer d’un stabilisateur de chlore supplémentaire dans l’eau. Il s’agit notamment de presque toutes les tablettes de chlore (trichloroisocyanurates) et des « pool shockers » (dichloroisocyanurates).

Un prodrogue de chlore qui contient déjà de l’acide cyanurique est appelé chlore stabilisé – par opposition au chlore libre qui ne contient pas de stabilisant.

Regarde simplement l’étiquette du produit chloré, qui doit également indiquer la substance active : si le nom se termine par cyanurate, tu n’as pas besoin de stabilisateur de chlore supplémentaire dans l’eau de la piscine. En effet, ces produits chlorés contiennent déjà de l’acide cynarique comme stabilisateur.

Cependant, l’effet désinfectant du chlore stabilisé est en grande partie inhibé par l’acide cyanurique et ne peut se développer que lentement.

Pour que le chlore libre conserve son effet désinfectant dans l’eau pendant une longue période, le rapport quantitatif entre le chlore libre et l’acide cyanurique doit être ajusté avec précision. En outre, le pH de l’eau joue également un rôle.

Les personnes qui ne sont pas sûres de l’utilisation des deux produits et du dosage du chlore libre et de l’acide cyanurique comme stabilisateur de chlore devraient plutôt utiliser des produits déjà stabilisés, c’est-à-dire des galets de chlore ou des pool shockers.

Grâce à ce stabilisateur de chlore, le chlore libre actif peut être utilisé plus longtemps, l’effet désinfectant dure certes plus longtemps, mais il est également plus faible. Dans l’ensemble, ce stabilisateur de chlore réduit toutefois la consommation de chlore et inhibe l’odeur de chlore.

Si la concentration du stabilisateur de chlore dans l’eau est trop élevée, il stabilise certes le chlore et le protège de la décomposition par les rayons UV du soleil, mais le degré d’efficacité du chlore est alors fortement réduit.

Cela peut aller jusqu’à ce que le chlore stabilisé ne désinfecte plus suffisamment l’eau et que certaines souches de bactéries survivent dans l’eau.

De plus, si le pH est élevé (s’il est supérieur à la plage recommandée pour l’eau de piscine, soit entre 7,0 et 7,4), l’efficacité du chlore diminue encore.

Si le pH de la piscine est trop élevé, il est possible de l’abaisser en 3 étapes simples.

Si l’on a ajouté le stabilisateur de chlore, c’est-à-dire l’acide cyanurique, à l’eau de la piscine, il « reste là », c’est-à-dire que la concentration d’acide cyanurique reste stable pendant une longue période.

Donc, une fois ajouté à l’eau avec le bon dosage, l’acide cyanurique n’a plus besoin d’être rajouté. Cela peut toutefois poser problème si l’on a mis trop de stabilisateur de chlore dans l’eau et que la concentration d’acide cyanurique est trop élevée.

Il n’y a alors que deux possibilités pour faire baisser à nouveau la concentration :

  1. On remplace une partie de l’eau de la piscine par de l’eau fraîche et propre ou
  2. on dilue la concentration du stabilisateur de chlore en augmentant le niveau d’eau dans la piscine en ajoutant de l’eau fraîche.

Le fonctionnement de l’acide cyanurique

Le chlore libre forme de l’acide hypochloreux (HOCl) dans l’eau.

Si l’acide cyanurique est déjà présent dans l’eau de la piscine en tant que stabilisateur de chlore (une fois dans l’eau de la piscine, la concentration d’acide cyanurique ne diminue guère, voir ci-dessus), l’acide cyanurique se lie en grande partie au chlore qui ne peut alors pas former de HOCl actif.

L’effet désinfectant du chlore est ainsi bloqué dans un premier temps et n’est libéré que progressivement.

Avec le temps, un équilibre s’établit entre le chlore lié à l’acide cyanurique et l’acide hypochloreux actif. Toutefois, l’effet désinfectant du chlore actif est fortement limité.

D’autre part, l’acide cyanurique, en tant que stabilisateur, protège le chlore de la décomposition par les rayons UV du soleil. Sinon, le chlore perdrait son efficacité en peu de temps.

Avec l’acide cyanurique comme stabilisateur, l’effet désinfectant du chlore dure trois à cinq fois plus longtemps que sans stabilisateur.

C’est une bonne chose, car l’effet du chlore étant fortement réduit par l’acide cyanurique, il faut plus de temps pour désinfecter complètement l’eau de la piscine et tuer les bactéries, les algues et autres micro-organismes.

Pour limiter davantage la prolifération des algues, il est possible d’utiliser des algicides. L’Algicide Pool agit différemment de ce que beaucoup de gens pensent et empêche la prolifération des algues.

Quelle quantité d’acide cyanurique faut-il utiliser ?

Les fabricants et les distributeurs du stabilisateur de chlore recommandent une concentration d’acide cyanurique dans l’eau comprise entre 10 et 100 ppm, soit 10 à 100 mg/litre. L’OMS indique une limite maximale de 100 ppm.

Or, à cette concentration élevée, les enfants peuvent avoir des problèmes de santé s’ils avalent de l’eau en pataugeant et en nageant dans la piscine.

De plus, l’efficacité du chlore libre à 100mg d’acide cyanurique/litre n’est plus que de 29% selon le tableau. L’utilisation de 50 mg/litre a fait ses preuves, le rendement est alors encore d’environ 35%.

Pour une concentration de 50 mg d’acide cyanurique par litre, la teneur en chlore devrait être de 3 à 5 mg de chlore/litre, soit un rapport chlore libre/acide cyanurique de 1 : 14.

On obtient ainsi un bon compromis entre la protection de l’acide cyanurique contre la décomposition du chlore libre par les rayons UV nocifs et la diminution de l’effet désinfectant du chlore sous l’influence de l’acide cyanurique.

Dans tous les cas, il faut mesurer les concentrations de chlore libre, d’acide cyanurique et de pH obtenues dans l’eau et éventuellement les corriger.

Pour cela, il existe quelques méthodes de mesure(Tester l’eau de piscine : les 3 meilleures méthodes en comparaison).

Ce test rapide de chlore professionnel permet de déterminer la teneur en chlore et en brome libres en ppm, l’alcalinité totale et le pH de l’eau de piscine.

Les échelles de couleurs de ces paramètres de l’eau sont imprimées sur la boîte de conservation. L’emballage contient 60 bâtonnets de test.

Ce petit photomètre fonctionnant indépendamment du secteur permet de déterminer avec précision les paramètres suivants : pH, chlore libre et combiné, alcalinité et acide cyanurique.

Les valeurs mesurées peuvent être lues directement sur l’écran.

Instructions : réduire l’acide cyanurique

Si l’effet désinfectant du chlore libre est trop faible pour tuer certaines bactéries, parasites et agents pathogènes, ou si l’on a accidentellement ajouté trop de stabilisateur de chlore à l’eau, il faut alors réduire la concentration d’acide cyanurique dans l’eau.

En effet, la teneur en acide cyanurique ne diminuera pas d’elle-même. Elle doit en effet conserver son effet de stabilisateur sur une longue période ! Malheureusement, il n’existe pas de produits chimiques pour piscines qui pourraient lier ou inactiver l’acide cyanurique.

Il n’y a alors que 2 possibilités pour réduire la concentration d’acide cyanurique dans l’eau de la piscine :

  • Soit on remplace une partie de l’eau de la piscine par de l’eau fraîche et propre.
  • Ou bien on dilue la concentration du stabilisateur de chlore en augmentant le niveau d’eau dans la piscine tout en ajoutant de l’eau fraîche.

Stabilisateur de chlore : quand et à quelle fréquence l’utiliser ?

Contrairement à de nombreux autres produits chimiques pour piscines qui s’épuisent avec le temps dans l’eau de la piscine et qui doivent être contrôlés et redosés régulièrement, la concentration du stabilisateur de chlore, c’est-à-dire de l’acide cyanurique, reste stable sur une longue période.

Elle ne se décompose pas d’elle-même et n’est pas attaquée, inactivée ou détruite par d’autres produits chimiques présents dans l’eau de la piscine.

Il suffit généralement de renouveler le stabilisateur de chlore une fois par an. Le mieux est de le faire au printemps, avant la reprise de la saison de baignade.

Sauf si, pendant une longue période de chaleur estivale, la piscine a perdu beaucoup d’eau en raison d’une forte évaporation. La concentration d’acide cyanurique dans l’eau augmente ainsi (l’acide cyanurique ne s’évapore pas de l’eau !).

Il faut alors mesurer la teneur en acide cyanurique et compenser l’évaporation de l’eau en ajoutant de l’eau fraîche jusqu’à ce que la concentration d’acide cyanurique soit ramenée à la valeur normale de 50 mg /l.

Si la concentration d’acide cyanurique ne peut pas être réduite de cette manière ou si elle continue à augmenter : Il ne reste plus qu’à remplacer l’eau de la piscine. On n’utilisera alors à l’avenir qu’un produit chloré qui contient déjà de l’acide cyanurique comme stabilisateur.

Par exemple, des pastilles de chlore avec la substance active trichloroisocyanurate ou des pool shockers avec dichloroisocyanurate.

Ajouter correctement de l’acide cyanurique à l’eau de la piscine

Le stabilisateur de chlore contenant de l’acide cyanurique ne doit en aucun cas être simplement déversé dans la piscine. En effet, il ne se dissout que lentement dans l’eau. Il s’enfoncerait alors d’abord dans le sol, où il attaquerait le matériau du sol, le blanchirait et le rendrait cassant.

De même, il ne faut pas doser lentement le stabilisateur de chlore dans l’eau via le filtre de la piscine. En effet, son acidité peut endommager certaines parties du système de filtration.

Au lieu de cela, on dissout lentement le stabilisateur de chœur dans un seau en plastique de 20 litres, bien fermé, rempli aux trois quarts d’eau chaude.

La quantité de stabilisateur de chlore à dissoudre dans ce seau en plastique dépend bien sûr du volume d’eau de la piscine. En règle générale, pour augmenter progressivement la concentration d’acide cyanurique dans l’eau de la piscine de 10 mg/litre à chaque fois, il faut 0,47 kg d’acide cyanurique pour 10.000 litres d’eau de piscine.

Mais dans tous les cas, il faut aussi lire le mode d’emploi sur l’emballage du stabilisateur de chlore ou consulter les indications en ligne du fabricant sur Internet.

Cela peut prendre longtemps, parfois même des heures, pour que le stabilisateur de chlore soit complètement dissous : ce n’est qu’à ce moment-là que l’on peut verser la solution dans l’eau de la piscine sans causer le moindre dommage.

Pour que le stabilisateur de chlore se répartisse uniformément dans l’eau de la piscine, il faut laisser la pompe fonctionner pendant quelques heures. Et ce, avant de reprendre la baignade dans la piscine.

Conclusion

Comme le chlore libre se décompose rapidement sous l’influence des rayons UV du soleil et perd de son efficacité, il doit être protégé par de l’acide cyanurique comme stabilisateur de chlore. Toutefois, l’acide cyanurique diminue l’effet désinfectant du chlore.

Pour obtenir un compromis acceptable entre les deux processus, il faut trouver un rapport de concentration équilibré entre le chlore et le stabilisateur de chlore.

Un rapport de 1 : 14 avec 3 ppm de chlore pour 50 ppm d’acide cyanurique a fait ses preuves. L’acide cyanurique est une substance qui vit longtemps et ne disparaît pas d’elle-même dans l’eau.

Des concentrations trop élevées d’acide cyanurique ne peuvent être corrigées qu’au prix d’un certain effort. Si vous n’êtes pas encore sûr de la chimie de votre piscine, utilisez plutôt des galets de chlore ou des pool shockers pour désinfecter, qui contiennent déjà un stabilisateur de chlore.

La rédaction de Wellenliebe.de est composée de véritables passionnés de sports nautiques. Du kayakiste au stand up paddle en passant par le navigateur et le plongeur, (presque) tous les sports nautiques sont représentés. Nos contenus ont déjà été lus des millions de fois et repris dans de nombreux journaux.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires